D' où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? 

Paul Gauguin : " D' où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? "


Un autre étudiant leva la main et dit: «Puis-je vous poser une question Monsieur ?».- Bien sûr, répondit l' enseignant. Le jeune homme répliqua alors : «Professeur, le froid existe-t-il ?». - Quel genre de question est-ce cela ? Bien sûr qu'il existe ! Vous n'avez jamais eu froid ? dit le professeur.
Le jeune homme continua : «En fait, Monsieur, le froid n'existe pas car selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l'absence de chaleur. La chaleur est produite par un individu, un corps ou un objet ; chacun étant composé de la matière qui, lorsque ses particules sont en mouvement, transmet de l'énergie. Le zéro absolu (-460°F = -273,15°C ) équivaut à l'absence totale de chaleur ; toute  matière devient alors inerte et incapable de réagir, à cette température. Par conséquent, il nous est permis de conclure que le froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire un contexte dans lequel il n' y a pas assez, ou aucune chaleur.»

Le même étudiant continua encore : « Monsieur, l'obscurité existe-t-elle ?». Et le professeur de  répondre : - Bien sûr qu'elle existe! Le jeune homme : «Vous avez encore tort Monsieur car, l'obscurité n'existe pas non plus.
L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Il nous est possible d' étudier la lumière, mais pas l'obscurité ; en utilisant le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur.
Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l' illuminer. Comment peut-on connaître l'espace qu’occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité n'est en fait qu'un terme utilisé par l'homme pour décrire une situation en absence de lumière».
Prisme de Newton 
histoire1


Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il»? Devenu incertain, le professeur répondit: - Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour à travers les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme ; dans la multitude des crimes et des violences, partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que le mal !

L'étudiant répondit : « le Mal n'existe pas non plus Monsieur, ou tout du moins, il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de foi en Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a imaginé pour décrire l'absence de foi en Dieu. Le Mal n'est pas comparable à la foi et à l'AMOUR qui existent tout comme la LUMIÈRE et la CHALEUR. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'AMOUR de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui se manifeste quand il n'y a aucune chaleur ; ou comme l'obscurité qui résulte de l' absence de LUMIÈRE. »

Le professeur s’assit, abasourdi d’une telle réponse. Le nom du jeune étudiant ?… Albert Einstein ?

220px-Einstein_1921_by_F_Schmutzer